Retour en haut
zooming-background

Biographie

Walter Ricci, né en 1989, grandit dans un environnement musical éclectique grâce à l’influence de son père musicien. Dès son plus jeune âge, il se forme l’oreille à tout genre musical confondu, mais c’est avant tout le jazz, dans toutes ses déclinaisons, qui éveille sa curiosité et le passionne, du swing au bebop, jusqu’au jazz contemporain.

Séduit par les géants du genre, en particulier Frank Sinatra, Tony Bennett et Ella Fitzgerald, Walter Ricci se lance dans l’étude du piano, se spécialisant d’emblée dans la technique de l’improvisation, et au bout de quelques années, il se produit déjà sur les grandes scènes de jazz, aux côtés de musiciens aguerris et prestigieux.

Lorsqu’en 2006 il remporte le « Premio Nazionale Massimo Urbani », la carrière de Walter Ricci prend définitivement son envol. C’est à cette occasion qu’il rencontre le trompettiste turinois Fabrizio Bosso, qui, dès lors, encouragera le jeune musicien et l’invitera régulièrement à se produire avec lui. En 2007, Walter Ricci retient l’attention des réseaux et journaux internationaux, dont « Jazz Magazine » et « Jazzit » qui lui consacrent des articles et portraits avec interview. Il rencontre Stefano di Battista en 2008, qui le fera tourner avec lui en Italie et à l’étranger, en France, Espagne et Suisse. Cette année-là, Walter Ricci participe à l’album « TOUCH » de Lorenzo Tucci, un des batteurs italiens les plus en vue, distribué par « SCHEMA RECORD » au Japon et dans d’autres pays. Au cours des années 2009/2010 le présentateur de télévision Pippo Baudo l’invite à participer à  « Domenica In », son émission hebdomadaire sur la première chaîne nationale italienne, en tant que chanteur de l’orchestre de Pippo Caruso ; Walter Ricci y fait de nombreuses rencontres musicales, et chante en duo avec des artistes de grande renommée internationale, dont Michael Bublé et Mario Biondi. Ce dernier l’invitera à collaborer à son disque et sa tournée.

Entre-temps il participe également à l’album de Guido Pistocchi “SPRINGTIME”, paru chez “DEJAVUR”. Puis, de sa rencontre avec le saxophoniste Daniele Scannapieco l’année suivante, naît le disque hommage à l’un des plus grands compositeurs de l’histoire : « THE COLE PORTER SONGBOOK ». En octobre 2012 Luca Santaniello et son quartet l’invite en tant que special guest au « Dizzy’s Club Coca Cola » du Lincoln Center de New York.

En 2015 il participe au prestigieux MONK COMPETITION de Los Angeles où il arrivera en demi-finale.

Début 2016, Fabrizio Bosso l’invite à participer à de manière permanente à son trio « Spiritual » avec Alberto Marsico et Alessandro Minetto ; ils gravent l’album « Live Spiritual » pour la collection de l’hebdomadaire « l’Espresso » consacrée au jazz italien.

En septembre, Walter Ricci participe au festival international NEW WAVE CONTEST à Sochi, en Russie, où il remporte le premier prix (ex-aequo avec le rocker croate Dino), subjuguant aussi bien le jury que le public.

Dans la foulée de son expérience russe, Ricci s’installe un mois en France pour travailler avec Dédé Ceccarelli à son nouveau projet consacré à West Side Story, et dont Ricci est la voix.

Fin 2016, en plus de ses concerts en France et en Italie, Ricci se consacre à la composition, ainsi qu’à la création de son quartet italo-français, composé de Domenico Sanna au piano, Géraud Portal à contrebasse et Rémi Vignolo à la batterie. Côté nouveauté discographique, Walter Ricci est présent sur deux titres du nouvel album d’Antonio Faraò, « Eklektik », sorti en février 2017 chez Warner : « News from… » (avec Snoop Dogg), et « Through the Day ».

Qu’il se produise avec ses propres formations ou avec des artistes de renom, Walter Ricci fait preuve non seulement d’une grande maîtrise de la tradition des plus illustres crooners d’outre-Atlantique, mais aussi, grâce à sa curiosité et à son amour sans bornes pour la musique en tout genre, d’une aptitude à élaborer son propre style, riche en nuances et sonorités nouvelles, sur un répertoire qui s’étend avec le plus grand naturel du jazz à la musique pop.